Passer au contenu

/ École d'architecture

Je donne

Rechercher

Experts en : Architecture

Adamczyk, Georges

ADAMCZYK, Georges

Professeur titulaire

Georges Adamczyk est spécialiste de l’histoire et de la théorie de l’architecture et notamment du mouvement moderne. Il s’intéresse également à l’architecture urbaine, aux concours et aux expositions d’architecture ainsi qu’à la critique architecturale. Ses recherches concernent aussi la pédagogie du projet architectural. Il contribue régulièrement aux travaux de recherche du Laboratoire d'étude de l'architecture potentielle (LEAP).

Lire plus…

Profil complet

Asselin, Manon

ASSELIN, Manon

Professeure agrégée

Dans le cadre de ses projets de recherche-création, attribués par voie de concours d'architecture, Manon Asselin explore les questions liées à la pensée constructive, tant dans les aspects théoriques que pratiques, à travers une démarche d'expérimentation technique. Cette expérimentation, qui porte sur la matérialisation du projet architectural, est générée et produite à même le processus de conception et met en lumière le fait que le concevoir spatial et le faire matériel ne sont pas nécessairement linéaires, mais procèdent plutôt par boucles rétroactives. L'interrelation de la conception et de la fabrication (construction) forme un écosystème riche en possibilités créatives à travers lequel l'architecte demeure l'acteur principal de la matérialité. Ses récents travaux de recherche-création portent plus spécifiquement sur l'innovation des systèmes constructifs et de la fabrication en lien avec l'imaginaire matériel du bois et de l'aluminium.

Du point de vue de l'innovation programmatique en architecture, ses travaux portent sur l'élaboration de concepts socio-spatiaux en lien avec l'architecture culturelle et de la bienveillance. Inscrite dans une pensée humaniste qui fait de l’architecture œuvre de société, ses travaux de recherche-création on mené à la réalisation d’un premier modèle de maison spécialement conçue pour répondre aux besoins uniques des adultes de 21 ans et plus vivant avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA). Axée sur les sens, la méthodologie de conception décline un espace qui rend compte d’une tout autre sensorialité. Alors qu’un enfant sur soixante-quatre (1,6%) au Québec est sur le spectre autistique, il existe encore peu d’actions gouvernementales adressant la question de l’habitat sous l’angle d’un « chez soi ». Pensé selon une structure temporel ritualisée, le projet vise d’une part à développer l’autonomie des personnes atteintes d’un TSA et de rassurer, d’autre part, les aidants naturels quant au futur de leurs enfants.

Lire plus…

Profil complet

Bafghinia, Mandana

BAFGHINIA, Mandana

Doctorante

The summit’s gaze, or the skyscraper as beacon and observatory

Résumé de la thèse : La recherche propose de considérer les gratte-ciels comme des objets transitionnels dans le champ de l’architecture et de l’urbanisme. Elle porte particulièrement sur le sommet du gratte-ciel, qui cristallisent la vue sur l’édifice depuis la ville et celle de l’édifice regardant la ville. Ces objets transitionnels ne peuvent être réduits un seul système sémiotique de réception ou un seul mode de représentation. Par leur présence, ils déterminent l’expérience esthétique croisée des spectateurs et des concepteurs, et l’objet de l’étude est donc le champ étendu dans lequel le processus de conception conditionne la perception des spectateurs et s’en nourrit, le belvédère du sommet des tours générant une certaine conception de l’espace urbain, produisant dans le même temps de nouveaux motifs et configurations spatiaux. La thèse se développe à trois échelles distinctes, correspondant à des perspectives différentes - historiques, architecturales et urbaines. Trois échelles sont prises en compte : celle, macroscopique, de la ville, celle, microscopique, du sommet et celle, intermédiaire, du gratte-ciel compris comme artefact et entité urbaine. Bien que connaissable au niveau microscopique, l’observatoire permet de percevoir et de comprendre l’échelle macroscopique de la ville. Le corpus de la recherche est constitué par quatre gratte-ciels différents tant par leur histoire que par leur contexte urbain.

Summary of the research: The dissertation considers skyscrapers as a transitional object within the architectural and the urban fields, focuses specifically on their summits, which are interpreted as dialogic constructs that transgress the opposition between seeing and being seen. The research will measure the expanded field in which the design process meets the perception of the observer, the viewing platform allowing for a re-conception of urban space and the shaping of new patterns. In another terms, these objects cannot be reduced to a semiotic system or a model of representation but rather represent a bequest of presence, allowing for the aesthetic experience of a mutual recognition from the observer and the designing architect. In accordance with the theoretical model will develop at three distinct scales, corresponding to different historical, architectural and urban perspectives. The macro scale will give the measure of the evolution of the summits within the larger landscape of the metropolis. The intermediary, or meso scale, will allow for the parallel interpretation of the buildings’ interior and exterior skins. At the micro scale, a synchronic analysis will focus on three case studies relative to skyscrapers built at different moments in four different metropoles in North America, Europe and Asia.

Lire plus…

Profil complet

Balaban, Thomas

BALABAN, Thomas

Professeur de formation pratique agrégé

Les travaux de recherche et de création de Tomas Balaban se concentrent sur l'influence de la technologie et des nouveaux paradigmes numériques sur les processus de design et de la conception.

Lire plus…

Profil complet

Boyer-Mercier, Pierre

BOYER-MERCIER, Pierre

Professeur agrégé

Pierre Boyer-Mercier mène des travaux sur l’habitation, sous l’angle de la sociologie des rapports de voisinage et des modes d’habiter. Il a notamment mené des recherches sur les rapports de voisinage dans l’habitat individuel dense (les rapports d’intimité et à la collectivité), les modes d’habiter dans l’habitat intermédiaire (convivialité/mixité), et les rapports citoyens dans différentes typologies d’habitation. Il s’est également intéressé à l’histoire de la vie privée et aux principes du « nouvel urbanisme ». Ses activités relèvent également du journalisme et de l’édition spécialisée en architecture, étant cofondateur de la revue ARQ/Architecture-Québec.

Il participe aux travaux du groupe de recherche IGNIS, notamment sur la cinquième façade.

Lire plus…

Profil complet

Castonguay-Rufino, Paloma

CASTONGUAY-RUFINO, Paloma

Auxiliaire d'enseignement (étudiant/e), Doctorante

Titre de la recherche : De la ruine à la ressource patrimoniale: redéfinition des vestiges postindustriels urbains canadiens par le projet de réutilisation architecturale

Résumé : Les grandes régions métropolitaines du Canada sont confrontées au phénomène des vestiges postindustriels urbains: Montréal et le Silo n°5, Toronto et le Dominion Wheel and Foundries Manufacturing Complex, Vancouver et le quartier de False Creek Flats, Calgary et la Calgary Brewing and Malting, Ottawa-Gatineau et l’usine E.B. Eddy. Certains de ces lieux sont d’intérêt patrimonial, tandis que d’autres sont situés sur des sites reconnus, alors que tous sont à l’abandon. En l’absence d’un inventaire national exhaustif et de critères appropriés, ce type de patrimoine demeure figé dans une zone grise. Comment les anciennes usines peuvent-elles contribuer à accueillir la vie en ville au 21e siècle? La présente recherche pose l’hypothèse du projet d’architecture et de développement local comme outil pour l’atteinte des objectifs de justice environnementale et sociale et ce, par la requalification des vestiges postindustriels urbains.

Ce projet de recherche doctorale contextualise le phénomène des vestiges postindustriels urbains à travers le Canada dans une perspective d’action climatique et de justice sociale par l’architecture. Pour ce faire, elle propose un cadre comparatif pour la reconnaissance de nouveaux critères définissant le patrimoine dans l’environnement bâti et établit la typologie architecturale des vestiges postindustriels urbains au Canada et leur potentiel de transformation en termes d’action climatique et de contribution durable à la société. Par la réutilisation des vestiges postindustriels urbains, comment les pratiques du projet d’architecture peuvent-elles constituer des pratiques d’action climatique et de justice sociale?

Les principaux objectifs sont les suivants 1) Comprendre la portée des valeurs du patrimoine industriel (culturel, historique, environnemental, technologique, politique, économique, social et esthétique); 2) Définir une typologie des vestiges industriels urbains en termes de réutilisation dans une perspective d’action climatique et de justice sociale; 3) Construire un cadre théorique comparatif et interculturel qui fournit des critères pour la reconnaissance des valeurs du patrimoine industriel.

Lire plus…

Profil complet

Chupin, Jean-Pierre

CHUPIN, Jean-Pierre

Professeur titulaire

Sujets de recherche

  • Documentation numérique et analyse comparative des concours d'architecture, d'urbanisme et de paysage au Canada et en Europe.
  • Analyse comparative de la qualité architecturale au filtre des prix d'excellence
  • Accessibilité universelle
  • Justice spatiale
  • Histoire et théorie de l'architecture.
  • Raisonnement analogique, construction des métaphores et pratiques cognitives du projet d'architecture (en situation professionnelle ou en situation pédagogique).
  • Pratiques du jugement architectural (jurys de concours).
  • Création et innovation dans les disciplines du projet (théories de la conception et du "design thinking").
  • Études portant sur le rapport au corps en architecture et en paysage.
Lire plus…

Profil complet

Cormier, Anne

CORMIER, Anne

Professeure titulaire

Les travaux de recherche-création d’Anne Cormier, effectués au sein du Laboratoire d’Étude de l’Architecture Potentielle, portent principalement sur le logement social comme espace de création, d'innovation et de critiques dans les centres-villes canadiens et sur le projet contemporain.

À titre d’architecte, elle contribue aux travaux de l’Atelier Big City depuis sa création en 1987. Ces travaux, projets construits, concours, installations et mises en espace, combinent la recherche de thèmes pertinents et percutants à l’usage inventif de matériaux et d’assemblages. Le slogan dont s’est doté l’atelier «Make architecture a public policy» souligne l’importance de la dimension publique de l’architecture pour le groupe.

Lire plus…

Profil complet

De Paoli, Giovanni

DE PAOLI, Giovanni

Professeur émérite

Les activités de recherche auxquelles Giovanni De Paoli a participé visent le développement de dispositifs cognitifs numériques pour l’apprentissage de la conception en architecture afin de créer, de mettre à l’épreuve et de valider de nouvelles méthodes d’enseignement de la conception qui, par le biais de documents électroniques, intègrent des connaissances architecturales pour aider à la résolution de problèmes de représentation avec la modélisation numérique. Il s’agit de donner un nouvel usage à l’informatique pendant les phases de conception, entreprendre une réflexion sur la didactique de l’architecture et, par ricochet, sur la pratique professionnelle.

Une autre préoccupation majeure de ses études porte sur la modélisation des échanges thermiques et sur l’importance des éléments du climat qui affectent le bâtiment et les usagers, avec l’objectif d’encourager un « développement durable » appliqué à l'architecture.

Lire plus…

Profil complet

Déom, Claudine

DÉOM, Claudine

Professeure agrégée

Claudine Déom poursuit actuellement des recherches en histoire de l'architecture et de l’urbanisme et en conservation de l'environnement bâti dont les sujets s'articulent autour de la question de l'attribution des valeurs patrimoniales. Ses intérêts de recherche portent également sur les processus d’appropriation du patrimoine, et les valeurs du patrimoine qui l'associent au développement durable. 

Lire plus…

Profil complet

Gunes, Mustafa Cem

GUNES, Mustafa Cem

Doctorant

Il se concentre sur les tâches de conception computationnelle de fabrication numérique basées sur la circularité.

Lire plus…

Profil complet

HANDABAKA AMES, Yolene

Doctorante

Titre de la recherche: Analyse comparative d’édifices publics à valeur patrimoniale en danger de démolition à travers le filtre de la valeur sociale en tant que paramètre des Objectifs de Développement Durable des Nations Unies

Résumé: A l'heure où le développement durable est au cœur de tous les échanges mondiaux, la contribution du patrimoine culturel à la durabilité est reconnue par les Nations Unies comme un facilitateur du développement local de communautés durables. Dans ce contexte, la démolition de bâtiments ayant une valeur patrimoniale pour faire place à des projets de grande hauteur est un phénomène complexe et contradictoire qui se trouve au carrefour des décideurs et des citoyens.

D’une part, l'industrie de la construction est responsable d'importants dommages environnementaux causés par des émissions directes et indirectes liées à l'énergie. Au Canada, le secteur de la construction est considéré comme la troisième source d'émissions de gaz à effet de serre. De plus, la crise actuelle du logement, les intérêts financiers des promoteurs, la valeur des terrains et le manque d'espace dans les villes se traduisent par une pression croissante en faveur de la démolition, au mépris de la conservation du patrimoine et des Objectifs de développement durable des Nations unies. D’autre part, les citoyens expriment de plus en plus leur mécontentement face à la démolition de bâtiments publics ayant une valeur patrimoniale, et s'y opposent. La raison en est la valeur sociale attribuée aux bâtiments publics, qui va au-delà des valeurs historiques ou architecturales qui peuvent déjà faire partie de l'intérêt patrimonial du bâtiment. Cette situation est l’objet d'articles de journaux, de reportages et même d'une législation visant à protéger le patrimoine bâti.

 Au carrefour de ces deux acteurs, les décideurs et les citoyens, se trouve une forme bâtie qui, dans la perspective du développement durable et des Objectifs de développement durable des Nations Unies, pourrait faire l'objet d'une réutilisation adaptative durable en tant que mesure d'atténuation de la crise climatique. Bien que les questions de la reconnaissance du patrimoine, de la démolition dans le contexte du développement durable et de la réutilisation adaptative durable aient fait l'objet de diverses études indépendantes, cette recherche contribuera à la compréhension d'un phénomène beaucoup plus complexe résultant de l'intersection de ces questions actuelles et pertinentes. Ainsi, les objectifs de cette recherche doctorale sont les suivants :

 1) Produire de nouvelles connaissances à travers un atlas complet sur le phénomène d'appropriation du patrimoine dans le contexte du danger de démolition des bâtiments publics au Canada. 2) Contribuer à la compréhension de la valeur sociale du patrimoine bâti à travers le développement d'un modèle théorique approprié soutenu par des indicateurs de la valeur sociale d'un bâtiment patrimonial en tant que paramètre des Objectifs de développement durable des Nations Unies.

 Les résultats de cette recherche fourniront des outils de mesure des indicateurs de la valeur sociale des bâtiments publics potentiellement institués en tant que témoignages patrimoniaux, qui pourront être utilisés dans la pratique professionnelle.

Lire plus…

Profil complet

Kowal, Stephan

KOWAL, Stephan

Professeur adjoint

Stephan Kowal s’intéresse à la cartographie et aux visualisations avancées en ce qui a trait à la conception du projet d’architecture urbain et territorial, ainsi qu’aux approches à la pensée critique en relation aux enjeux actuels et culturels de l’architecture. Ses recherches portent sur des lectures attentives d’artefacts contemporains et plus anciens, cherchant de nouvelles compréhensions face aux complexités, aux développements des visualisations et de leurs influences sur la fabrication des territoires et l'architecture qui en découle. 

Lire plus…

Profil complet

Latek, Irena

LATEK, Irena

Professeure titulaire

Irena Latek dirige le laboratoire de recherche-création medialabAU depuis sa fondation en 2001. Les travaux du medialabAU, présentés sous forme de vidéos et d’installations, cherchent à voir et à comprendre les mutations de la ville contemporaine en interrogeant la conception numérique et la figuration en architecture. Ils s’intéressent en particulier à la dimension culturelle et politique de l’espace public. Faisant du mouvement le premier niveau de la pensée du projet, medialabAU cherche à construire le sens de l'espace à l'aide d'outils considérés non conventionnels pour la discipline de l'architecture, essayant par-là d'élargir le territoire du projet et d'enrichir la palette de ses moyens. Irena Latek est également membre fondateur du iACT (institut Arts Cultures et Technologies) créé en 2008 à l'Université de Montréal et a dirigé de 1997 à 2000 l'Institut de recherche en histoire de l'architecture (IRHA), organisme interdisciplinaire de l'Université de Montréal, l'Université McGill et du Centre Canadien d'Architecture.

Lire plus…

Profil complet

Lima Lobato, Maurilio

LIMA LOBATO, Maurilio

Auxiliaire d'enseignement (étudiant/e), Doctorant

Spatialité architecturale du modernisme brésilien

Spatialité du brutalisme

Space Syntax

Lire plus…

Profil complet

LINKON, Shantanu Biswas

LINKON, Shantanu Biswas

Aux. de recherche (étudiant/e), Doctorant

Réévaluer la valeur sociale de l'architecture dans le domaine public par l'inclusion, la justice environnementale et la justice spatiale

Pour la plupart des historiens des villes, jusqu'aux théories de la "cité-jardin" (1898), les modèles conventionnels ont été principalement axés sur l'équilibre entre l'embellissement et la fonctionnalité dans les zones urbaines. Les villes ont été pensées comme de grandes machines dans lequel chaque espace public était un rouage. Au milieu du 20e siècle, l’accent mis sur l'efficacité des transports à fait perdre aux espaces publics leur qualité et identité, comme leurs anciennes fonctions de lieux symboliques et relationnels. Depuis la dernière partie du 20th siècle, l'attention s'est portée sur la durabilité environnementale, ce qui a donné lieu à diverses innovations et paradoxes technologiques. L’architecture est devenue plus écologique, mais les professionnels ont surtout considéré les espaces publics comme des parties disjointes en ignorant la justice spatiale. En conséquence, les communautés les ont soit transformées, soit rejetées. Depuis l'introduction des Objectifs de développement durable des Nations Unies en 2015, la plupart des acteurs se concentrent sur la durabilité environnementale et économique au détriment de la durabilité sociale. Le principal système de valeurs en architecture reste orienté vers l'embellissement et les représentations formelles qui échappent encore aux notions d’équité et d'expérience vécue. Ces résistances compromettent la valeur sociale de l'architecture tout en freinant la durabilité globale. Cependant, depuis l'avènement du Social Value Act 2012 en Angleterre, la notion de valeur sociale a gagné du terrain, en particulier dans le secteur public. Il est largement admis que la valeur de conception de l'environnement bâti est la somme des valeurs environnementale, économique et sociale (Samuel & Hatleskog, 2020). Mais nous pouvons remettre cela en question au nom du principe aristotélicien disant «qu’un tout est plus grand que la somme de ses parties.» Alors que la valeur environnementale est généralement mesurée en carbone incorporé et opérationnel (parfois avec l'ajout de la biodiversité), il existe des méthodes telles que l'analyse coûts-avantages et le calcul du prix actuel des bénéfices escomptés pour évaluer la valeur économique. Mais il n'existe toujours pas de mesures appropriées de la valeur sociale. Bien que les architectes rechignent à considérer la valeur économique, ils créent une énorme quantité de valeur sociale qu'ils omettent souvent de reconnaître. Tant que cette valeur d’usage et symbolique pas exprimée dans un format utilisable par les décideurs et la commande publique, elle reste ignorée, laissant la valeur économique et environnementale comme seule monnaie dominante des transactions de l'environnement bâti. Se concentrer sur ces problématiques la principale question de recherche pour cette thèse de doctorat devient : « Comment la notion de 'valeur sociale' peut-elle être redéfinie et appliquée correctement dans la transformation architecturale du domaine public vers plus d'inclusivité, de justice environnementale et de justice spatiale? » Les objectifs de recherche sont de trois ordres:

  1. Examiner l'évolution de la valeur sociale dans la conception et les systèmes de valeurs architecturaux.
  2. Analyser et comparer des édifices publics dans divers contextes urbains du Canada et Bangladesh, en fonction de paramètres analytiques, dans une optique d'inclusion, de justice environnementale spatiale.
  3. Développer un « indice de valeur sociale » pour l'architecture inclusive sur la base des résultats.

Pour identifier les paramètres analytiques de la valeur sociale, des entretiens avec des personnes clés, des collectes d’expériences vécues et des analyses comparatives seront appliquées. Un protocole étendu d'évaluation post-occupation (POE) sera complété par l'ajout de narrations, d'entretiens ouverts et d'observations sur place pour recueillir des récits d'expériences vécues par les utilisateurs. Pour l'évaluation post-occupation, cette thèse s'éloignera de l'approche actuelle axée sur la performance et la normalisation des objectifs (Li et al., 2018) en misant sur une approche centrée sur l'expérience individuelle. Ce nouveau protocole donne la priorité à la collecte des expériences vécues plutôt qu'aux systèmes d'évaluation ou aux listes de contrôle des performances qui n'évaluent que les succès et les échecs. L'expérience vécue est la compréhension subjective et personnelle des espaces, des bâtiments et des activités qu'un individu a acquise par ses propres échanges directs. Une étude comparative interculturelle entre le Canada et le Bangladesh sera mise en œuvre en tenant compte des écarts culturels, économiques et sociaux fondamentaux entre ces deux pays du nord et du sud.

Lire plus…

Profil complet

Lizarralde, Gonzalo

LIZARRALDE, Gonzalo

Professeur titulaire

Gonzalo Lizarralde étudie les processus impliqués par les projets de construction, incluant :

  • Le rôle et les caractéristiques de l’architecture dans la construction,
  • La gestion de projets d'aménagement et la gestion de l’information,
  • La maîtrise d’ouvrage et le design organisationnel,
  • La reconstruction après les catastrophes naturelles.

Faisant partie d’un programme de recherche à long terme, son travail porte spécifiquement sur les conséquences des décisions stratégiques des donneurs d’ouvrage sur l’organisation et la gestion du processus de construction lui-même, en fonction des rôles des participants et de leurs relations.

Lire plus…

Profil complet

Palombi, Lucie

PALOMBI, Lucie

Doctorante, Aux. de recherche (étudiant/e)

Titre de la thèse doctorale : De la textualité du projet professionnel en situation de concours en architecture. 

Herméneutique et comparaison de textes liés à des projets lauréats de concours d’architecture au Québec entre 2010 et 2020

Cette recherche porte sur des textes contemporains qui accompagnent des projets lauréats de concours d’architecture au Québec. Elle part d’un constat : l’architecture est une discipline du projet et du chantier, mais elle est aussi concernée depuis des siècles par l’écriture et la publication, ne serait-ce qu’aux prémices de la conscience disciplinaire à la Renaissance. Entre traités, manifestes, monographies, textes de présentation de projets, romans, voire autobiographies, nombreux sont les écrits de référence rédigés par des architectes qui jalonnent la profession depuis la plus haute Antiquité. C’est un fait : il existe désormais des prix qui célèbrent l’excellence des textes en architecture. Toutefois, le statut de l'écriture disciplinaire est ambivalent et reste à définir. Cette recherche pose l'hypothèse d'une textualité du projet professionnel en architecture. Comment la textualité en concours en architecture se définit-elle par rapport au projet, tout en se distinguant de la liberté propre à l’écriture littéraire ? L’objectif est de contribuer à une théorisation de l'écriture professionnelle en architecture. La méthode consiste à comparer et interpréter des textes qui accompagnent des projets lauréats de concours. Dix aspects d’une lecture herméneutique d’un texte en architecture sont proposés. Le corpus de la thèse se compose de quinze textes accompagnant des projets lauréats de concours, rédigés en français, de 2010 à 2020, par des architectes québécois inscrits à un ordre professionnel, et archivés sur la bibliothèque numérique du Catalogue des Concours Canadiens. La thèse recueille également des témoignages de professionnels de l’architecture sur leur pratique de l’écriture et le rôle de l’écrit dans la discipline. Elle établit des comparaisons entre les prix littéraires et les prix du livre en architecture, et montre que l’architecte en concours est davantage un écrivant qu’un écrivain. La contribution principale est une modélisation de la textualité en concours en architecture en quatre facettes disciplinaires (une didactique, une action, une méditation et une poétique) et la proposition d’un « indice tropique » du texte de concours. La principale conclusion de la thèse établit que la textualité architecturale en situation de concours n’est pas une écriture littéraire qui serait sa propre fin, mais une écriture utile et sans ambiguïté au service du projet. Sans généraliser cette conclusion à l’ensemble des productions écrites en architecture, le rapport au projet permet d’envisager un phénomène plus répandu qu’il n’y paraît.

Mots-clés : projet, textualité, architecture, écriture, concours, comparaison, herméneutique.

Lire plus…

Profil complet

Pearl, Daniel

PEARL, Daniel

Professeur titulaire

Dans le cadre de ses projets de recherche, Daniel Pearl explore les questions liées au design interdisciplinaire tant dans ses aspects théoriques que pratiques. Ses études se situent dans une perspective interdisciplinaire, plutôt conventionnelle, plus particulièrement sur l’intersection des domaines de la science du bâtiment et du design architectural dans le but de cerner la façon dont ces deux disciplines se chevauchent et ce, de l’étape conceptuelle à celle de la construction. Cependant, comme une profonde compréhension est nécessaire, tant de l’empreinte écologique que des tenants et des aboutissants du développement urbanistique d’un quartier durable, l’interdisciplinarité doit s’étendre au-delà des domaines de l’ingénierie et de l’architecture.

Un autre volet de ses recherches préconise une ville mixte et compacte, efficace et diversifiée, en d’autres mots, une ville durable. Des communautés plus denses pourraient s’avérer l’une des plus ingénieuses inventions qui soit, particulièrement en raison du fait que les infrastructures vertes peuvent contribuer de manière appréciable à la longévité et à la survie de ces communautés. Par ailleurs, ses recherches interdisciplinaires avec l’ARUC (Alliances de recherche universités-communautés) portent sur la façon dont il est possible d’élaborer « des mégaprojets qui serviraient davantage les communautés et l’ensemble de la ville ». Elles explorent divers exemples de réhabilitation urbaine, tant à Montréal qu’ailleurs au pays et à l’étranger et les expressions architecturales de l’écologie et du développement durable, incluant le processus de conception intégré.

Ces recherches sont en relation directe avec sa pratique à l’OEUF, une agence d'architecture expérimentale qu'il a cofondée en 1992. Parallèlement à ces recherches, il travaille à la rédaction des résultats émanant du forum national interdisciplinaire « Verdir le diplôme ».

Lire plus…

Profil complet

Ponte, Alessandra

PONTE, Alessandra

Professeure titulaire

De 2013 à 2016, Alessandra Ponte a été membre du groupe de recherche Future North dans le cadre d'un partenariat entre l'École de paysage et d'urbanisme AHO (Oslo) et l'Institut de Barents.  De 2016 à 2020, elle a été membre du comité consultatif pour le « Bureau de l'urbanisation » (Graduate School of Design, Université de Harvard) dans le cadre du projet Paysage comme urbanisme dans les Amériques (Landscape as Urbanism in the Americas).  

En 2014, 2015 et 2016, elle a mené, avec les étudiants de maîtrise de l'École d'architecture, des recherches sur les infrastructures et les établissements miniers de trois régions géologiques du Québec: la Fosse du Labrador (fer), la Faille de Cadillac (or, nickel et cuivre) et la région de Thetford Mines (amiante, granite, ardoise). Les conclusions de ces recherches ont déjà été partiellement publiées et seront le contenu d'un prochain livre intitulé Matters of Extraction.

Depuis la session d'hiver 2017, en collaboration avec les étudiants de maîtrise et des collaborateurs, elle a entamé une nouvelle recherche sur le thème « Architecture et information 2.0 ». Les recherches menées en 2017, 2018 et 2020 ont été publiées dans trois volumes collectifs sous ce même titre.

Elle collabore actuellement au projet de recherche Réclamer la planète : expériences en design post-industriel, soutenu par le programme intersectoriel AUDACE pour la période avril 2020-mars 2022 (chercheuse principale Orit Halpern, département de sociologie et anthropologie, Université Concordia).

Lire plus…

Profil complet

Richard, Roger-Bruno

RICHARD, Roger-Bruno

Professeur titulaire

Les activités de recherche & développement de Roger-Bruno RICHARD portent sur le recours aux stratégies et technologies de l’industrialisation afin de rendre l’architecture de qualité accessible au plus grand nombre et adaptable aux changements sans démolition.

Il est l'auteur de plusieurs innovations techniques et fonctionnelles incluant quatre systèmes constructifs de type « Noyau Porteur », de prototypes pré-usinés et solaires passifs ainsi que  de projets résidentiels à grande échelle en Asie, Afrique, et Amérique du Nord. Sa classification des systèmes constructifs industrialisés est reconnue à l’échelle internationale et publiée par quatre volumes clefs dans le domaine. Il a été invité à titre d’intervenant principal (keynote speaker) lors de 17 conférences internationales et ses idées ont été diffusées dans 11 chapitres de livres et 18 articles à l'échelle internationale.

Lire plus…

Profil complet

Soulikias, Aristofanis

SOULIKIAS, Aristofanis

Doctorant

Aristofanis Soulikias est un animateur des films et chercheur basé à Montréal avec une formation en architecture, en conservation des bâtiments et en design urbain. Il recherche actuellement des moyens par lesquels les techniques d’animation artisanales révèlent les atmosphères, la matérialité et les réalités sociales des villes.

Sa technique principale est le stop-motion 2D utilisant des silhouettes sous-éclairées.

Lire plus…

Profil complet