Passer au contenu

/ École d'architecture

Je donne

Rechercher

Experts en : Projet d'architecture

Adamczyk, Georges

ADAMCZYK, Georges

Professeur titulaire

Georges Adamczyk est spécialiste de l’histoire et de la théorie de l’architecture et notamment du mouvement moderne. Il s’intéresse également à l’architecture urbaine, aux concours et aux expositions d’architecture ainsi qu’à la critique architecturale. Ses recherches concernent aussi la pédagogie du projet architectural. Il contribue régulièrement aux travaux de recherche du Laboratoire d'étude de l'architecture potentielle (LEAP).

Lire plus…

Profil complet

Asselin, Manon

ASSELIN, Manon

Professeure agrégée

Dans le cadre de ses projets de recherche-création, attribués par voie de concours d'architecture, Manon Asselin explore les questions liées à la pensée constructive, tant dans les aspects théoriques que pratiques, à travers une démarche d'expérimentation technique. Cette expérimentation, qui porte sur la matérialisation du projet architectural, est générée et produite à même le processus de conception et met en lumière le fait que le concevoir spatial et le faire matériel ne sont pas nécessairement linéaires, mais procèdent plutôt par boucles rétroactives. L'interrelation de la conception et de la fabrication (construction) forme un écosystème riche en possibilités créatives à travers lequel l'architecte demeure l'acteur principal de la matérialité. Ses récents travaux de recherche-création portent plus spécifiquement sur l'innovation des systèmes constructifs et de la fabrication en lien avec l'imaginaire matériel du bois et de l'aluminium.

Du point de vue de l'innovation programmatique en architecture, ses travaux portent sur l'élaboration de concepts socio-spatiaux en lien avec l'architecture culturelle et de la bienveillance. Inscrite dans une pensée humaniste qui fait de l’architecture œuvre de société, ses travaux de recherche-création on mené à la réalisation d’un premier modèle de maison spécialement conçue pour répondre aux besoins uniques des adultes de 21 ans et plus vivant avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA). Axée sur les sens, la méthodologie de conception décline un espace qui rend compte d’une tout autre sensorialité. Alors qu’un enfant sur soixante-quatre (1,6%) au Québec est sur le spectre autistique, il existe encore peu d’actions gouvernementales adressant la question de l’habitat sous l’angle d’un « chez soi ». Pensé selon une structure temporel ritualisée, le projet vise d’une part à développer l’autonomie des personnes atteintes d’un TSA et de rassurer, d’autre part, les aidants naturels quant au futur de leurs enfants.

Lire plus…

Profil complet

Balaban, Thomas

BALABAN, Thomas

Professeur de formation pratique agrégé

Les travaux de recherche et de création de Tomas Balaban se concentrent sur l'influence de la technologie et des nouveaux paradigmes numériques sur les processus de design et de la conception.

Lire plus…

Profil complet

Castonguay-Rufino, Paloma

CASTONGUAY-RUFINO, Paloma

Auxiliaire d'enseignement (étudiant/e), Doctorante

Titre de la recherche : Les bâtiments industriels urbains, entre objet patrimonial et projet d'architecture
Résumé : Les bâtiments industriels urbains en quête d’une seconde vie ont la capacité d’accueillir des nouveaux usages : logements abordables, ateliers d’artisans, espaces culturels, bibliothèques et autres tiers lieux. Ces bâtiments robustes et versatiles ont été construits pour durer dans le temps. Pourquoi ne pas saisir l’opportunité de les rendre utiles aujourd’hui? Cette recherche s’inscrit dans la volonté de mieux comprendre les bâtiments industriels urbains, pour que les décideurs et architectes du patrimoine bénéficient d’outils pour justifier leur conservation. Dans le contexte canadien aujourd’hui, le bâtiment industriel ne fait pas clairement l’objet d’un classement patrimonial ni d’une définition exhaustive. Considérant que c’est souvent le classement d’un bâtiment qui alerte d’abord de sa valeur, les bâtiments industriels sont en réel danger de disparition. Cette vulnérabilité est notamment reconnue par les principes de Dublin, qui font figurent d’autorité en la matière, statuant que « [l]e patrimoine industriel est […] menacé de disparaître faute de sensibilité, de connaissance, de reconnaissance ou de protection, sous l’effet d’une économie en mutation, de perceptions négatives, d’enjeux environnementaux ou de sa propre taille ou complexité ». Les Normes et lignes directrices pour la conservation des lieux patrimoniaux au Canada, qui est le document de référence pancanadien du cadre d’intervention en matière de conservation des lieux et ouvrages construits, doivent être examinées à la lumière de questions orientées vers le bâtiment industriel. Le constat est que, sans une définition claire du bâtiment industriel ni un inventaire à jour de cette sorte particulière de bâti, les acteurs du patrimoine bâti qui sont responsables de la protection des bâtiments disposent de peu d’outils pour justifier leur conservation. Une réflexion de fond est nécessaire pour permettre de planifier en amont la conservation ou la requalification des bâtiments industriels urbains. Sous forme d’analyse comparative, ce projet de recherche s’inspire de l’expérience européenne, qui a démontré que le patrimoine industriel est particulièrement conséquent et structurant. L’intention est ainsi de contribuer à la théorie du bâtiment industriel urbain en définissant les valeurs et les éléments caractéristiques de ce type de bâtiment en Amérique de Nord. Pour atteindre ces objectifs, ce projet de recherche va 1) analyser des théories de la conservation du patrimoine qui existent pour voir comment il est possible de les compléter 2) comparer l’état des lieux nord-américain et européens à travers la cartographie des études de cas de bâtiments industriels urbains classés et non classés 3) établir les valeurs et les caractéristiques des bâtiments industriels urbains qui justifient leur conservation. L’intérêt de cette recherche pour la société est de consolider une approche du bâtiment industriel urbain qui soit compatible avec des principes de développement durables de la ville. Et si, collectivement, on décidait de réinvestir les anciennes usines de nos villes? Ces bâtiments ne pourraient-ils pas contribuer à accueillir la vie en ville au 21e siècle?

Lire plus…

Profil complet

CATROS, Aurélien

Doctorant

Résumé du sujet de thèse : Comme les maquettes physiques, les modélisations numériques influencent les architectes tout au long de la conception des projets. Ces deux types d'outils suscitent nombre de critiques mais sont rarement théorisés conjointement, bien qu’ils soient généralement utilisés ensemble. Ils sont pourtant très différents que ce soit en termes de support (de quoi le modèle est-il fait ?), d’objectif (quel est le but du modèle ?) et de temporalité (est-ce un modèle statique ou dynamique ?). Les transferts entre eux se multipliant dans les pratiques contemporaines, il apparaît aujourd’hui indispensable d'interroger leurs conséquences et biais potentiels sur la production architecturale.

Comment peut-on comprendre le rôle des transferts entre modèles numériques et modèles analogiques lors de la conception des projets d’architecture?

Cette recherche doctorale traite conjointement des modèles analogiques et numériques comme instruments de conception en architecture. Elle se propose de participer à la production des connaissances suivantes  :

  1. Catégoriser les modèles contemporains produits par les architectes au sein d’une théorie générale des modèles.
  2. Contribuer à une actualisation des théories de la conception architecturale par la compréhension du phénomène de transferts entre modèles.
  3. Contribuer à l’histoire des systèmes de représentation en architecture en général par la description des phénomènes nouveaux propres aux tournants numériques.

Les catégorisations générales des modèles en philosophie des sciences qui ont déjà été adapté aux problématiques architecturales constituent le socle théorique de cette recherche. Associées à ces catégorisations, une grille constituée de cinq transformations fondamentales nous permet de décrire rigoureusement chaque transfert par la comparaison systématique des modèles analogiques et numériques entre lesquels il opère. A terme, les descriptions de ce phénomène permettront d’établir des corrélations puis de théoriser leurs causes ou combinaisons de causes potentielles. Ce faisant, nous montrerons les effets potentiels des transferts entre modèles pour déterminerons si ces derniers se révèlent spécifiques à la conception du projet à l’ère du second tournant numérique.

Lire plus…

Profil complet

Chupin, Jean-Pierre

CHUPIN, Jean-Pierre

Professeur titulaire

Sujets de recherche

  • Documentation numérique et analyse comparative des concours d'architecture, d'urbanisme et de paysage au Canada et en Europe.
  • Analyse comparative de la qualité architecturale au filtre des prix d'excellence
  • Accessibilité universelle
  • Justice spatiale
  • Histoire et théorie de l'architecture.
  • Raisonnement analogique, construction des métaphores et pratiques cognitives du projet d'architecture (en situation professionnelle ou en situation pédagogique).
  • Pratiques du jugement architectural (jurys de concours).
  • Création et innovation dans les disciplines du projet (théories de la conception et du "design thinking").
  • Études portant sur le rapport au corps en architecture et en paysage.
Lire plus…

Profil complet

Cormier, Anne

CORMIER, Anne

Professeure titulaire

Les travaux de recherche-création d’Anne Cormier, effectués au sein du Laboratoire d’Étude de l’Architecture Potentielle, portent principalement sur le logement social comme espace de création, d'innovation et de critiques dans les centres-villes canadiens et sur le projet contemporain.

À titre d’architecte, elle contribue aux travaux de l’Atelier Big City depuis sa création en 1987. Ces travaux, projets construits, concours, installations et mises en espace, combinent la recherche de thèmes pertinents et percutants à l’usage inventif de matériaux et d’assemblages. Le slogan dont s’est doté l’atelier «Make architecture a public policy» souligne l’importance de la dimension publique de l’architecture pour le groupe.

Lire plus…

Profil complet

HANDABAKA AMES, Yolene

Doctorante

Titre de la recherche: Analyse comparative d’édifices publics à valeur patrimoniale en danger de démolition à travers le filtre de la valeur sociale en tant que paramètre des Objectifs de Développement Durable des Nations Unies

Résumé: A l'heure où le développement durable est au cœur de tous les échanges mondiaux, la contribution du patrimoine culturel à la durabilité est reconnue par les Nations Unies comme un facilitateur du développement local de communautés durables. Dans ce contexte, la démolition de bâtiments ayant une valeur patrimoniale pour faire place à des projets de grande hauteur est un phénomène complexe et contradictoire qui se trouve au carrefour des décideurs et des citoyens.

D’une part, l'industrie de la construction est responsable d'importants dommages environnementaux causés par des émissions directes et indirectes liées à l'énergie. Au Canada, le secteur de la construction est considéré comme la troisième source d'émissions de gaz à effet de serre. De plus, la crise actuelle du logement, les intérêts financiers des promoteurs, la valeur des terrains et le manque d'espace dans les villes se traduisent par une pression croissante en faveur de la démolition, au mépris de la conservation du patrimoine et des Objectifs de développement durable des Nations unies. D’autre part, les citoyens expriment de plus en plus leur mécontentement face à la démolition de bâtiments publics ayant une valeur patrimoniale, et s'y opposent. La raison en est la valeur sociale attribuée aux bâtiments publics, qui va au-delà des valeurs historiques ou architecturales qui peuvent déjà faire partie de l'intérêt patrimonial du bâtiment. Cette situation est l’objet d'articles de journaux, de reportages et même d'une législation visant à protéger le patrimoine bâti.

 Au carrefour de ces deux acteurs, les décideurs et les citoyens, se trouve une forme bâtie qui, dans la perspective du développement durable et des Objectifs de développement durable des Nations Unies, pourrait faire l'objet d'une réutilisation adaptative durable en tant que mesure d'atténuation de la crise climatique. Bien que les questions de la reconnaissance du patrimoine, de la démolition dans le contexte du développement durable et de la réutilisation adaptative durable aient fait l'objet de diverses études indépendantes, cette recherche contribuera à la compréhension d'un phénomène beaucoup plus complexe résultant de l'intersection de ces questions actuelles et pertinentes. Ainsi, les objectifs de cette recherche doctorale sont les suivants :

 1) Produire de nouvelles connaissances à travers un atlas complet sur le phénomène d'appropriation du patrimoine dans le contexte du danger de démolition des bâtiments publics au Canada. 2) Contribuer à la compréhension de la valeur sociale du patrimoine bâti à travers le développement d'un modèle théorique approprié soutenu par des indicateurs de la valeur sociale d'un bâtiment patrimonial en tant que paramètre des Objectifs de développement durable des Nations Unies.

 Les résultats de cette recherche fourniront des outils de mesure des indicateurs de la valeur sociale des bâtiments publics potentiellement institués en tant que témoignages patrimoniaux, qui pourront être utilisés dans la pratique professionnelle.

Lire plus…

Profil complet

Latek, Irena

LATEK, Irena

Professeure titulaire

Irena Latek dirige le laboratoire de recherche-création medialabAU depuis sa fondation en 2001. Les travaux du medialabAU, présentés sous forme de vidéos et d’installations, cherchent à voir et à comprendre les mutations de la ville contemporaine en interrogeant la conception numérique et la figuration en architecture. Ils s’intéressent en particulier à la dimension culturelle et politique de l’espace public. Faisant du mouvement le premier niveau de la pensée du projet, medialabAU cherche à construire le sens de l'espace à l'aide d'outils considérés non conventionnels pour la discipline de l'architecture, essayant par-là d'élargir le territoire du projet et d'enrichir la palette de ses moyens. Irena Latek est également membre fondateur du iACT (institut Arts Cultures et Technologies) créé en 2008 à l'Université de Montréal et a dirigé de 1997 à 2000 l'Institut de recherche en histoire de l'architecture (IRHA), organisme interdisciplinaire de l'Université de Montréal, l'Université McGill et du Centre Canadien d'Architecture.

Lire plus…

Profil complet

Lima Lobato, Maurilio

LIMA LOBATO, Maurilio

Auxiliaire d'enseignement (étudiant/e), Doctorant

Spatialité architecturale du modernisme brésilien

Spatialité du brutalisme

Space Syntax

Lire plus…

Profil complet

Palombi, Lucie

PALOMBI, Lucie

Aux. de recherche (étudiant/e), Doctorante

Titre de la thèse doctorale : De la textualité du projet professionnel en situation de concours en architecture. 

Herméneutique et comparaison de textes liés à des projets lauréats de concours d’architecture au Québec entre 2010 et 2020

Cette recherche porte sur des textes contemporains qui accompagnent des projets lauréats de concours d’architecture au Québec. Elle part d’un constat : l’architecture est une discipline du projet et du chantier, mais elle est aussi concernée depuis des siècles par l’écriture et la publication, ne serait-ce qu’aux prémices de la conscience disciplinaire à la Renaissance. Entre traités, manifestes, monographies, textes de présentation de projets, romans, voire autobiographies, nombreux sont les écrits de référence rédigés par des architectes qui jalonnent la profession depuis la plus haute Antiquité. C’est un fait : il existe désormais des prix qui célèbrent l’excellence des textes en architecture. Toutefois, le statut de l'écriture disciplinaire est ambivalent et reste à définir. Cette recherche pose l'hypothèse d'une textualité du projet professionnel en architecture. Comment la textualité en concours en architecture se définit-elle par rapport au projet, tout en se distinguant de la liberté propre à l’écriture littéraire ? L’objectif est de contribuer à une théorisation de l'écriture professionnelle en architecture. La méthode consiste à comparer et interpréter des textes qui accompagnent des projets lauréats de concours. Dix aspects d’une lecture herméneutique d’un texte en architecture sont proposés. Le corpus de la thèse se compose de quinze textes accompagnant des projets lauréats de concours, rédigés en français, de 2010 à 2020, par des architectes québécois inscrits à un ordre professionnel, et archivés sur la bibliothèque numérique du Catalogue des Concours Canadiens. La thèse recueille également des témoignages de professionnels de l’architecture sur leur pratique de l’écriture et le rôle de l’écrit dans la discipline. Elle établit des comparaisons entre les prix littéraires et les prix du livre en architecture, et montre que l’architecte en concours est davantage un écrivant qu’un écrivain. La contribution principale est une modélisation de la textualité en concours en architecture en quatre facettes disciplinaires (une didactique, une action, une méditation et une poétique) et la proposition d’un « indice tropique » du texte de concours. La principale conclusion de la thèse établit que la textualité architecturale en situation de concours n’est pas une écriture littéraire qui serait sa propre fin, mais une écriture utile et sans ambiguïté au service du projet. Sans généraliser cette conclusion à l’ensemble des productions écrites en architecture, le rapport au projet permet d’envisager un phénomène plus répandu qu’il n’y paraît.

Mots-clés : projet, textualité, architecture, écriture, concours, comparaison, herméneutique.

Lire plus…

Profil complet

Paré, Alexandra

PARÉ, Alexandra

Doctorante, Aux. de recherche (étudiant/e)

  • Architecture
  • Architecture scolaire
  • Projet d’architecture
  • Histoire et théorie de l’architecture 
  • Ccritique architecturale
  • Éducation, développement de l’enfant
  • Concours d’architecture
  • Prix d’excellence
Lire plus…

Profil complet

Pearl, Daniel

PEARL, Daniel

Professeur titulaire

Dans le cadre de ses projets de recherche, Daniel Pearl explore les questions liées au design interdisciplinaire tant dans ses aspects théoriques que pratiques. Ses études se situent dans une perspective interdisciplinaire, plutôt conventionnelle, plus particulièrement sur l’intersection des domaines de la science du bâtiment et du design architectural dans le but de cerner la façon dont ces deux disciplines se chevauchent et ce, de l’étape conceptuelle à celle de la construction. Cependant, comme une profonde compréhension est nécessaire, tant de l’empreinte écologique que des tenants et des aboutissants du développement urbanistique d’un quartier durable, l’interdisciplinarité doit s’étendre au-delà des domaines de l’ingénierie et de l’architecture.

Un autre volet de ses recherches préconise une ville mixte et compacte, efficace et diversifiée, en d’autres mots, une ville durable. Des communautés plus denses pourraient s’avérer l’une des plus ingénieuses inventions qui soit, particulièrement en raison du fait que les infrastructures vertes peuvent contribuer de manière appréciable à la longévité et à la survie de ces communautés. Par ailleurs, ses recherches interdisciplinaires avec l’ARUC (Alliances de recherche universités-communautés) portent sur la façon dont il est possible d’élaborer « des mégaprojets qui serviraient davantage les communautés et l’ensemble de la ville ». Elles explorent divers exemples de réhabilitation urbaine, tant à Montréal qu’ailleurs au pays et à l’étranger et les expressions architecturales de l’écologie et du développement durable, incluant le processus de conception intégré.

Ces recherches sont en relation directe avec sa pratique à l’OEUF, une agence d'architecture expérimentale qu'il a cofondée en 1992. Parallèlement à ces recherches, il travaille à la rédaction des résultats émanant du forum national interdisciplinaire « Verdir le diplôme ».

Lire plus…

Profil complet

Richard, Roger-Bruno

RICHARD, Roger-Bruno

Professeur titulaire

Les activités de recherche & développement de Roger-Bruno RICHARD portent sur le recours aux stratégies et technologies de l’industrialisation afin de rendre l’architecture de qualité accessible au plus grand nombre et adaptable aux changements sans démolition.

Il est l'auteur de plusieurs innovations techniques et fonctionnelles incluant quatre systèmes constructifs de type « Noyau Porteur », de prototypes pré-usinés et solaires passifs ainsi que  de projets résidentiels à grande échelle en Asie, Afrique, et Amérique du Nord. Sa classification des systèmes constructifs industrialisés est reconnue à l’échelle internationale et publiée par quatre volumes clefs dans le domaine. Il a été invité à titre d’intervenant principal (keynote speaker) lors de 17 conférences internationales et ses idées ont été diffusées dans 11 chapitres de livres et 18 articles à l'échelle internationale.

Lire plus…

Profil complet