Passer au contenu

/ École d'architecture

Rechercher

Navigation secondaire

Chaires et unités de recherche

Chaire de recherche du Canada en patrimoine bâti

Chaire de recherche du Canada en patrimoine bâti

Le programme de recherche explore la notion évolutive du patrimoine bâti et les impacts de cette évolution sur les processus de conservation, de mise en valeur, d'appropriation, de gestion et d'utilisation du patrimoine. La notion de patrimoine bâti est passée d'une définition étroite, portant sur des bâtiments isolés, à une définition élargie qui couvre des ensembles comme des rues, des quartiers, des paysages culturels, des routes et des paysages urbains historiques.

Lire plus...
Chaire de recherche sur les concours et les pratiques contemporaines en architecture

Chaire de recherche sur les concours et les pratiques contemporaines en architectureCRC

Le programme de recherche vise l’identification d’enjeux, de questions et de transformations marquantes de la discipline, comme de la profession, pouvant témoigner de nouvelles formes de réflexivité, de positions critiques significatives et de stratégies d’innovation considérées comme autant d’indicateurs des mouvances contemporaines en architecture. Un premier axe du programme développe des recherches sur les concours en analysant plus spécifiquement les pratiques du jugement qualitatif et du jugement collectif ainsi que les modalités de l’expérimentation et de l’innovation à l’œuvre dans ces situations particulières de la commande publique. De façon élargie, les concours en architecture sont comparés à ceux d’autres domaines de la conception en paysage, en urbanisme, et en design industriel. Un deuxième axe de recherche étudie parallèlement le rôle des raisonnements analogiques et des différentes formes de modélisation dans la conception architecturale, sans restreindre ces observations aux situations de concours. Au croisement de ces deux axes, conçus comme des apports directs aux axes du programme scientifique du Laboratoire d’étude de l’architecture potentielle (L.E.A.P), la chaire de recherche sur les concours et les pratiques contemporaines entend contribuer à la compréhension des modes de production et de transfert de connaissances en architecture.

Lire plus...

Groupe de recherche en architecture urbaineGRAU

La démarche du GRAU, permet la réalisation de projets qui sont connus à l'échelle montréalaise et nationale, alors que ses travaux de recherche et d’enseignement le sont à l'échelle internationale, grâce à leur diffusion au sein de certaines des plus importantes galeries spécialisées du monde, dont le Pavillon de l’Arsenal à Paris. Le projet le plus récent du GRAU (subventionné par le FCAR) explore le rapport entre les nouveaux outils d’infographie et le projet urbain.

Lire plus...
Groupe de recherche en conception assistée par ordinateur

Groupe de recherche en conception assistée par ordinateurGRCAO

Les travaux du GRCAO sont orientés vers la recherche et le développement d'outils et de méthodes (moyens) de travail basées sur les possibilités nouvelles qu'offrent les nouvelles technologies numériques. L'objectif de ces travaux est d'améliorer la productivité et la qualité du travail des professionnels en aménagement et plus généralement de ceux qui mettent à contribution des modèles 3D pour la réalisation de leurs finalités.

Les travaux du GRCAO sont orientés vers les disciplines de l'aménagement qui représentent l'expertise de la Faculté de l'aménagement. Le souci du groupe est également d'introduire les résultats de la Recherche et Développement en CAO dans le monde des professionnels et de l'enseignement.

Lire plus...
Laboratoire d’étude de l’architecture potentielle

Laboratoire d’étude de l’architecture potentielleLEAP

Fondé en 2001, le Laboratoire d'étude de l'architecture potentielle (L.E.A.P) se consacre aux relations entre les théories et les pratiques de l'architecture contemporaine. Le L.E.A.P considère l'architecture du point de vue du projet, du double point de vue des processus de conception et des médiations culturelles. Les chercheurs du L.E.A.P travaillent régulièrement avec le Centre Canadien d'Architecture et développent plusieurs collaborations internationales. Le L.E.A.P accueille des doctorants des programme de Ph.D. de la Faculté de l’aménagement ( Ph.D en architecture et Ph.D en aménagement) et forme des assistants de recherche en provenance de divers programmes de maîtrise (architecture, aménagement, urbanisme, histoire, bibliothéconomie, informatique). Le L.E.A.P reçoit des chercheurs invités en résidence scientifique (France, Suisse, Belgique, Corée du Sud, Liban, Tunisie, Brésil, Portugal, Italie, Allemagne, Chine).

Les travaux du Laboratoire visent à expliciter les phénomènes de réflexivité, de production et de transfert de connaissances à l'œuvre dans les projets d'architecture, de paysage et d’urbanisme conçus dans trois situations différentes :

1 - en situation professionnelle;
2 - en situation pédagogique;
3 - en situation de recherche création.

Le concours, dénominateur commun de ces trois sources de projets, est une formule qui nous apparaît porteuse d’un fort potentiel expérimental et l’une des rares permettant la participation du grand public à la production architecturale.

Dans le prolongement de son programme de recherche, le laboratoire d'étude de l'architecture potentielle a pour principales missions de:

  • promouvoir les activités de recherche universitaire dans le champ de la recherche architecturale et plus particulièrement en ce qui a trait aux études portant sur le projet d'architecture considéré comme architecture potentielle;
  • accueillir des étudiants au doctorat et à la maîtrise en vue de contribuer à leur formation scientifique;
  • favoriser les collaborations scientifiques entre les chercheurs de l'école d'architecture de l'Université de Montréal, les chercheurs du Centre d'Étude du Centre Canadien d'Architecture et ceux de l'Institut de Recherche en Histoire de l'Architecture (I.R.H.A).


Chaire de recherche sur les concours et les pratiques contemporaines en architecture

Lire plus...
medialabAU

medialabAU

Constructions éphémères et projets sur l’espace public, les explorations spatiales et médiatiques du medialabAU se situent dans une tradition de conceptualisation de l’architecture liée à ses rapports à la ville et dans un travail du dessin et de l’image. Depuis les années 2000, le groupe d’architectes s’emparent d’un vaste kaléidoscope de moyens en arts numériques afin de chercher plus loin dans l’inconscient collectif des formes inédites d’architecture, déceler ses signaux et ses traces dans des lumières, sons, moments/évènements, mémoires. Les travaux du medialabAU présentés sous forme de vidéos et d’installations, cherchent à voir et à comprendre les mutations de la ville contemporaine en interrogeant la conception numérique et la figuration en architecture. Ils s’intéressent en particulier à la dimension culturelle et politique de l'espace public. Faisant du mouvement le premier niveau de la pensée du projet, medialabAU cherche à construire le sens de l'espace à l'aide d'outils considérés non conventionnels pour la discipline de l'architecture, essayant par-là d'élargir le territoire du projet et d'enrichir la palette de ses moyens.

Le laboratoire de recherche-création, fondé et dirigé par Irena Latek, réunit des architectes, artistes et chercheurs autour de projets réalisés en collaborations variables. Après Espaces mouvants Soft Public Spaces (SAT, Montréal 2003 ; Galeria RAS, Barcelone 2004) et Ubiquités publiques Desynchronized Public Spaces (SAT, Montréal 2006 ; Trienal de Arquitectura de Lisboa 2007) au sein desquels s’élabore le «collage mouvant» transformant la vidéo numérique en document multifonctionnel de la figuration architecturale, Trans-porteurs Ecotopia-Utopia (CEUdeM, Montréal 2009) explore le potentiel architectural de l’installation immersive et de l’interactivité. Il est le fruit d’une collaboration avec le laboratoire Vision3D dirigé par Sébastien Roy (DIRO, UdeM). Les travaux actuels de medialabAU explorent les espaces immersifs sous forme de vidéos/constructions réalisées sur écrans multiples et des surfaces complexes dont témoignent deux séries d’œuvres, Intervalles et Flux.

Lire plus...
Œuvre   Durable

Œuvre Durable

Œuvre durable est une équipe de recherche interuniversitaire dédiée à l’étude et à l’analyse de la vulnérabilité, de la résilience et de la reconstruction durable.

Alertée par les perturbations majeures affectant nos milieux de vie (catastrophes naturelles et changement climatique / conflits sociopolitiques / menaces pesant sur les équilibres économiques en place), l’équipe Œuvre Durable propose une analyse des milieux de vie à la lumière des approches théoriques et empiriques liées aux concepts de la vulnérabilité et de la résilience.

L’Observatoire universitaire de la vulnérabilité, de la résilience et de la reconstruction durable (Œuvre Durable) poursuit trois objectifs principaux:

  • Analyser la complexité des interactions entre les facteurs de vulnérabilité urbaine et leurs impacts sur les milieux de vie.
  • Étudier les mécanismes de résilience adoptés et/ou élaborés par les communautés et identifier les conditions nécessaires à la mobilisation de telles stratégies.
  • Déterminer les actions, existantes ou potentielles, à mettre en place pour réduire la vulnérabilité et accroître la résilience des populations.

En combinant les expertises et les méthodes de recherche propres à l’urbanisme, à l’architecture et à la géographie humaine, les contributions de l’équipe mettent en lumière les meilleures pratiques de réduction de la vulnérabilité et de la reconstruction des milieux de vie.

En particulier, notre équipe propose une approche originale qui intègre deux cadres théoriques complémentaires :

- La théorie de la vulnérabilité, qui nous indique que les perturbations affectant les milieux de vie, combinées à des conditions de fragilité sociale, économique et physique, causent souvent des effets dévastateurs sur le cadre bâti (catastrophes dites 'naturelles', déplacements de populations, crises de logements, conditions d'insalubrité, etc.).

- La théorie de la résilience, qui démontre quant à elle que les sociétés et les milieux de vie s'adaptent aussi à des conditions hostiles causées par des perturbations (soudaines ou prolongées) provenant de la nature, de l'ordre politique et du contexte économique.

Au travers d’un cadre conceptuel renouvelé et des études de cas réalisées au Québec, en Amérique Latine, en Asie du Sud-est et en Afrique, Œuvre Durable apporte un regard nouveau et multidisciplinaire sur la complexité des changements mettant à l’épreuve les milieux de vie du Nord et du Sud et sur les solutions innovantes qui permettent aux communautés d’y faire face.

Lire plus...