Passer au contenu

/ École d'architecture

Je donne

Rechercher

Experts en : Paysages culturels

Bafghinia, Mandana

BAFGHINIA, Mandana

Doctorante

The summit’s gaze, or the skyscraper as beacon and observatory

Résumé de la thèse : La recherche propose de considérer les gratte-ciels comme des objets transitionnels dans le champ de l’architecture et de l’urbanisme. Elle porte particulièrement sur le sommet du gratte-ciel, qui cristallisent la vue sur l’édifice depuis la ville et celle de l’édifice regardant la ville. Ces objets transitionnels ne peuvent être réduits un seul système sémiotique de réception ou un seul mode de représentation. Par leur présence, ils déterminent l’expérience esthétique croisée des spectateurs et des concepteurs, et l’objet de l’étude est donc le champ étendu dans lequel le processus de conception conditionne la perception des spectateurs et s’en nourrit, le belvédère du sommet des tours générant une certaine conception de l’espace urbain, produisant dans le même temps de nouveaux motifs et configurations spatiaux. La thèse se développe à trois échelles distinctes, correspondant à des perspectives différentes - historiques, architecturales et urbaines. Trois échelles sont prises en compte : celle, macroscopique, de la ville, celle, microscopique, du sommet et celle, intermédiaire, du gratte-ciel compris comme artefact et entité urbaine. Bien que connaissable au niveau microscopique, l’observatoire permet de percevoir et de comprendre l’échelle macroscopique de la ville. Le corpus de la recherche est constitué par quatre gratte-ciels différents tant par leur histoire que par leur contexte urbain.

Summary of the research: The dissertation considers skyscrapers as a transitional object within the architectural and the urban fields, focuses specifically on their summits, which are interpreted as dialogic constructs that transgress the opposition between seeing and being seen. The research will measure the expanded field in which the design process meets the perception of the observer, the viewing platform allowing for a re-conception of urban space and the shaping of new patterns. In another terms, these objects cannot be reduced to a semiotic system or a model of representation but rather represent a bequest of presence, allowing for the aesthetic experience of a mutual recognition from the observer and the designing architect. In accordance with the theoretical model will develop at three distinct scales, corresponding to different historical, architectural and urban perspectives. The macro scale will give the measure of the evolution of the summits within the larger landscape of the metropolis. The intermediary, or meso scale, will allow for the parallel interpretation of the buildings’ interior and exterior skins. At the micro scale, a synchronic analysis will focus on three case studies relative to skyscrapers built at different moments in four different metropoles in North America, Europe and Asia.

Lire plus…

Profil complet

Cameron, Christina

CAMERON, Christina

Professeure associée, Professeure émérite

Christina Cameron mène un programme de recherche qui porte sur la problématique de la notion évolutive du patrimoine bâti et sur les conséquences de cette évolution sur les processus de conservation, de mise en valeur, d'appropriation et de gestion. Experte en patrimoine mondial, elle dirige plusieurs projets de recherche, incluant l’histoire de la Convention du patrimoine mondial, des entrevues avec les pionniers de la Convention dans le cadre de l’initiative des archives orales de l’UNESCO, une étude sur les valeurs patrimoniales du campus de l’Université de Montréal et sur les approches canadiennes à la conservation du patrimoine bâti entre 1950 et 2000. Elle s’intéresse également aux questions de paysages culturels et aux conventions culturelles de l’UNESCO.

Lire plus…

Profil complet

Ponte, Alessandra

PONTE, Alessandra

Professeure titulaire

De 2013 à 2016, Alessandra Ponte a été membre du groupe de recherche Future North dans le cadre d'un partenariat entre l'École de paysage et d'urbanisme AHO (Oslo) et l'Institut de Barents.  De 2016 à 2020, elle a été membre du comité consultatif pour le « Bureau de l'urbanisation » (Graduate School of Design, Université de Harvard) dans le cadre du projet Paysage comme urbanisme dans les Amériques (Landscape as Urbanism in the Americas).  

En 2014, 2015 et 2016, elle a mené, avec les étudiants de maîtrise de l'École d'architecture, des recherches sur les infrastructures et les établissements miniers de trois régions géologiques du Québec: la Fosse du Labrador (fer), la Faille de Cadillac (or, nickel et cuivre) et la région de Thetford Mines (amiante, granite, ardoise). Les conclusions de ces recherches ont déjà été partiellement publiées et seront le contenu d'un prochain livre intitulé Matters of Extraction.

Depuis la session d'hiver 2017, en collaboration avec les étudiants de maîtrise et des collaborateurs, elle a entamé une nouvelle recherche sur le thème « Architecture et information 2.0 ». Les recherches menées en 2017, 2018 et 2020 ont été publiées dans trois volumes collectifs sous ce même titre.

Elle collabore actuellement au projet de recherche Réclamer la planète : expériences en design post-industriel, soutenu par le programme intersectoriel AUDACE pour la période avril 2020-mars 2022 (chercheuse principale Orit Halpern, département de sociologie et anthropologie, Université Concordia).

Lire plus…

Profil complet