Chaires et unités de recherche

Chaires de recherche

Chaire de recherche du Canada en patrimoine bâti

La Chaire de recherche du Canada en patrimoine bâti, située à l'École d'architecture de la Faculté de l'aménagement, s'inscrit dans le programme fédéral des Chaires de recherche du Canada. Elle bénéficie de l'appui de son établissement d'attache, l'Université de Montréal et de la synergie de sa Faculté qui offre des programmes professionnels en architecture, en architecture de paysage, en design d'intérieur, en design industriel et en urbanisme.

La Chaire constitue un point de convergence pour la recherche fondamentale et appliquée dans  le domaine du patrimoine bâti. Le programme de recherche explore la notion évolutive du patrimoine bâti et les impacts de cette évolution sur les processus de conservation, de mise en valeur, d'appropriation, de gestion et d'utilisation du patrimoine. La notion de patrimoine bâti est passée d'une définition étroite, portant sur des bâtiments isolés, à une définition élargie qui couvre des ensembles comme des rues, des quartiers, des paysages culturels, des routes et des paysages urbains historiques. Liée aux programmes facultaires de maîtrise et de doctorat en aménagement, la Chaire travaille en concert avec le programme de la M.Sc.A en Aménagement, option Conservation de l'environnement bâti (CEB), un programme qui se distingue par son approche interdisciplinaire aux enjeux de la conservation. 

Située sur un campus et dans une ville dotée d'un cadre bâti patrimonial riche et diversifié, la Chaire bénéficie des ressources humaines et documentaires de quatre grandes universités ainsi que du Centre Canadien d'Architecture. Les paysages et le patrimoine culturel de Montréal offrent un laboratoire vivant pour l'expérimentation des modèles théoriques de la conservation.

La Chaire prône une vision de la conservation du patrimoine orientée vers le futur et ouverte sur le monde.  Dans la perspective de construire l’avenir en valorisant le passé, elle cherche à stimuler un dialogue local, national et international sur les enjeux complexes de la conservation et de la mise en valeur du patrimoine bâti.

Titulaire  
Christina Cameron
www.patrimoinebati.umontreal.ca

Chaire de recherche sur les concours et les pratiques contemporaines en architecture

À la croisée de questionnements épistémologiques, professionnels et pédagogiques, cette chaire de recherche en architecture se consacre à l'étude des pratiques de la conception de l'environnement bâti en mettant l'accent sur l'analyse des concours de projets, tant à l'échelle canadienne qu'à l'échelle internationale. Le programme de recherche vise l'identification d'enjeux, de questions et de transformations marquantes de la discipline, comme de la profession, pouvant témoigner de nouvelles formes de réflexivité, de positions critiques significatives et de stratégies d'innovation considérées comme autant d'indicateurs des mouvances contemporaines en architecture.

  • Un premier axe du programme développe des recherches sur les concours en analysant plus spécifiquement les pratiques du jugement qualitatif et du jugement collectif ainsi que les modalités de l'expérimentation et de l'innovation à l'œuvre dans ces situations particulières de la commande publique. De façon élargie, les concours en architecture sont comparés à ceux d'autres domaines de la conception en paysage, en urbanisme, et en design industriel.
  • Un deuxième axe de recherche étudie parallèlement le rôle des raisonnements analogiques et des différentes formes de modélisation dans la conception architecturale, sans restreindre ces observations aux situations de concours.

Au croisement de ces deux axes, conçus comme des apports directs aux axes du programme scientifique du Laboratoire d'étude de l'architecture potentielle (L.E.A.P), la chaire de recherche sur les concours et les pratiques contemporaines entend contribuer à la compréhension des modes de production et de transfert de connaissances en architecture.

Dans le cadre d'une subvention obtenue de la Fondation Canadienne pour l'Innovation et du Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie du Québec en 2012, mais également grâce aux soutiens du Fonds Québécois de Recherche Société Culture, du Bureau Recherche et Développement de l'Université de Montréal et de la Faculté de l'aménagement, la Chaire de recherche sur les concours et le pratiques contemporaines en architecture a procédé à une refonte majeure de la structure logicielle de sa base de données documentaires : le Catalogue des Concours Canadiens.

Le Catalogue des Concours Canadiens (CCC) est une bibliothèque numérique de projets, bilingue, rassemblant des informations et des documents sur les projets d'architecture, d'urbanisme, de design et d'architecture de paysage conçus dans le cadre de concours au Canada depuis 1945.

La Chaire de recherche sur les concours ayant vocation à mobiliser les expertises des chercheurs du Laboratoire d'étude de l'architecture potentielle auquel elle est arrimée, la nouvelle infrastructure du CCC confirme le leadership de l'Université de Montréal en matière d'analyse et de documentation numérique raisonnée des concours aux différentes échelles de l'environnement bâti.

Titulaire
Jean-Pierre Chupin
www.crc.umontreal.ca – Chaire de recherche sur les concours
www.ccc.umontreal.ca – Catalogue des Concours Canadiens (CCC)

Unités de recherche

Groupe de recherche en conception assistée par ordinateur (GRCAO)

Les travaux du GRCAO sont orientés vers la recherche et le développement d'outils et de méthodes de travail basées sur les possibilités nouvelles qu'offrent les nouvelles technologies numériques. L'objectif de ces travaux est d'améliorer la productivité et la qualité du travail des professionnels en aménagement et plus généralement de ceux qui mettent à contribution des modèles 3D pour la réalisation de leurs finalités. Le GRCAO a pour objectifs principaux :

  • d’œuvrer activement au développement de la recherche fondamentale et appliquée dans tous les domaines de connaissance de la CAO et de ses applications en aménagement ;
  • de rassembler des professeurs, des chercheurs, des professionnels, des techniciens et des étudiants autour de projets de recherche et de développement ;
  • de contribuer activement à l'enseignement de la CAO et de tout autre domaine de connaissance connexe à l'échelle de la Faculté de l'aménagement ;
  • de contribuer à la formation de jeunes chercheurs dans ces domaines en encadrant les étudiants de 2e et de 3e cycles ainsi que des stagiaires postdoctoraux ;
  • d'établir des liens entre les chercheurs d'autres facultés de l'Université de Montréal et ceux d'autres universités œuvrant dans les mêmes domaines.

Chercheurs 
Temy Tidafi, directeur 
Claude Parisel 
Manon Guité
Jean-François Rotgé 
Giovanni De Paoli
Laurent Daniel

www.grcao.umontreal.ca

Groupe de recherche IF (GRIF)

Le grif est un leader international de l'étude des processus utilisés dans le développement de projets d'aménagement (architecture, urbanisme, paysage, design d'intérieur, etc.) et dans la réalisation de projets de recherche basés sur des études de cas au Canada comme à l'étranger. Il étudie notamment :

  • le montage, la planification et la gestion de projets d'architecture, d'urbanisme et de développement soutenable ; 
  • la gouvernance et le design organisationnel des projets d'aménagement ; 
  • les processus impliqués dans le développement de l'habitat dans les pays en voie de développement, incluant la reconstruction à la suite de catastrophes naturelles.

Chercheurs 
Dr Gonzalo Lizarralde, directeur
Colin Davidson
Roger B. Richard

www.grif.umontreal.ca

Groupe de recherche en architecture urbaine (GRAU)

L’architecture urbaine est le lieu de l’étude approfondie des ensembles urbains où l’emphase est donnée à la conception de l’édifice générée par son rapport à la ville et à sa transformation. Ceci correspond à la démarche du GRAU dont les projets et les réalisations sont connus à l'échelle montréalaise et nationale, alors que ses travaux de recherche et d’enseignement le sont à l'échelle internationale, grâce à leur diffusion au sein de certaines des plus importantes galeries spécialisées du monde, dont le Pavillon de l’Arsenal à Paris.

Chercheurs 
Alan J. Knight, responsable
Irena Latek

Laboratoire d’étude de l’architecture potentielle (LEAP)

Fondé en 2001, le Laboratoire d'étude de l'architecture potentielle (L.E.A.P) se consacre aux relations entre les théories et les pratiques de l'architecture contemporaine. Le L.E.A.P considère l'architecture du point de vue du projet, du double point de vue des processus de conception et des médiations culturelles.

Les chercheurs du L.E.A.P travaillent régulièrement avec le Centre Canadien d'Architecture et développent plusieurs collaborations internationales. Les subventions de recherche ou de fonctionnement proviennent du : Fonds québécois de recherche sur la société et la culture (FQRSC), Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH), Bureau de la Recherche du Développement et de la Valorisation (BRDV).

Le L.E.A.P accueille des doctorants des programme de Ph.D. de la Faculté de l'aménagement ( Ph.D en architecture et Ph.D en aménagement) et forme des assistants de recherche en provenance de divers programmes de maîtrise (architecture, aménagement, urbanisme, histoire, bibliothéconomie, informatique).

Le L.E.A.P reçoit des chercheurs invités en résidence scientifique (France, Suisse, Belgique, Corée du Sud, Liban, Tunisie, Brésil, Portugal, Italie, Allemagne, Chine).

Axes 2012-2016
À partir de l'hiver 2012, notre programmation a été restructurée autour de 2 grandes problématiques liées à des enjeux disciplinaires et professionnels qui s'articulent autour d'axes de recherche concernés par l'étude historique et théorique du projet d'architecture dans ses relations aux environnements contemporains :

  • 2 axes convergent sur la problématique des « Tensions culturelles contemporaines » 
  • 3 axes étudient les « Constructions sociales, identitaires et procédurales de la qualité architecturale »

Titre de la programmation 2012-2016 (Fonds de fonctionnement FQRSC)
Théories et pratiques contemporaines du projet d'architecture à l'épreuve des nouveaux enjeux de l'environnement bâti

Tensions culturelles contemporaines
Axe 1 : Tensions culturelles entre préservation et innovation
Axe 2 : Convergences et divergences des nouvelles cultures écologiques et numériques
Constructions sociales, identitaires et procédurales de la qualité architecturale
Axe 3 : Parcours monographiques : le projet comme œuvre et comme discipline
Axe 4 : Dimensions constitutives d'une nouvelle écologie architecturale et urbaine
Axe 5 : Le concours comme dispositif de conception, d'expérimentation et de jugement de la qualité

NB. Les axes 2 et 5 correspondent à l'arrimage scientifique entre le L.E.A.P et la Chaire de recherche sur les concours. Dans la répartition ci-dessous, nous ne listons que les principales thématiques de recherche à long terme.

Chercheurs réguliers
Georges Adamczyk, codirecteur
Jean-Pierre Chupin, codirecteur 
Denis Bilodeau, Université de Montréal
Pierre Boudon, Université de Montréal
Anne Cormier, Université de Montréal
Carmela Cucuzzella, Concordia University
Jacques Lachapelle, Université de Montréal
Louis Martin, Université du Québec à Montréal
Nicholas Roquet, Université de Montréal

Chercheurs associés
Paolo Amaldi, Professeur à l'ENSA Versailles.
Françoise Fromonot, Professeure à l'ENSA Paris-Belleville.
Guillerme Lassance, Professeur à la Universidad Federal do Rio de Janeiro, Faculdade de Arquitetura e Urbanismo 
Jan Silberberger, chercheur ETH Zurich
Gilles Prudhomme, Dan Hanganu et associés

Chercheurs associés / anciens postdoctorants du LEAP
Marie Bels, Bruxelles, Université Libre
Sonia Marques, Professeure à la Universidade Federal do Rio Grande de Norte à Natal (Brésil)
Fabiano Sobreira, Responsable de l'architecture au Parlement Brésilien à Brazilia (Brésil)

https://leap-architecture.org/
www.ccc.umontreal.ca – Catalogue des Concours Canadiens (CCC)

medialabAU

Constructions éphémères et projets sur l’espace public, les explorations spatiales et médiatiques du medialabAU se situent dans une tradition de conceptualisation de l’architecture liée à ses rapports à la ville et dans un travail du dessin et de l’image. Depuis les années 2000, le groupe d’architectes s’emparent d’un vaste kaléidoscope de moyens en arts numériques afin de chercher plus loin dans l’inconscient collectif des formes inédites d’architecture, déceler ses signaux et ses traces dans des lumières, sons, moments/évènements, mémoires. Les travaux du medialabAU présentés sous forme de vidéos et d’installations, cherchent à voir et à comprendre les mutations de la ville contemporaine en interrogeant la conception numérique et la figuration en architecture. Ils s’intéressent en particulier à la dimension culturelle et politique de l'espace public. Faisant du mouvement le premier niveau de la pensée du projet, medialabAU cherche à construire le sens de l'espace à l'aide d'outils considérés non conventionnels pour la discipline de l'architecture, essayant par-là d'élargir le territoire du projet et d'enrichir la palette de ses moyens.

Le laboratoire de recherche-création, fondé et dirigé par Irena Latek, réunit des architectes, artistes et chercheurs autour de projets réalisés en collaborations variables. Après Espaces mouvants Soft Public Spaces (SAT, Montréal 2003 ; Galeria RAS, Barcelone 2004) et Ubiquités publiques Desynchronized Public Spaces (SAT, Montréal 2006 ; Trienal de Arquitectura de Lisboa 2007) au sein desquels s’élabore le «collage mouvant» transformant la vidéo numérique en document multifonctionnel de la figuration architecturale, Trans-porteurs Ecotopia-Utopia (CEUdeM, Montréal 2009) explore le potentiel architectural de l’installation immersive et de l’interactivité. Il est le fruit d’une collaboration avec le laboratoire Vision3D dirigé par Sébastien Roy (DIRO, UdeM). Les travaux actuels de medialabAU explorent les espaces immersifs sous forme de vidéos/constructions réalisées sur écrans multiples et des surfaces complexes dont témoignent deux séries d’œuvres, Intervalles et Flux.

Chercheurs :
Irena Latek, directrice, Université de Montréal
Giovanni De Paoli, Université de Montréal
Alan Knight, Université de Montréal
Alessandra Ponte, Université de Montréal
Martin Bourgault, vidéaste
Alain Carle, architecte
Simone D’Ambrosio, musicien
Fannie Duguay-Lefebvre, designer urbain, CIVILITI
Katherine Lapierre, Université de Montréal
Stephan Kowal, Université de Montréal

Collaborateurs :
Mickaël Durand, architecte, Lyon

Arnaud Hollard, architecte, Paris

Élise Lacoursière Bourget, architecte, Montréal
Raphaele Leclerc, architecte, Montréal
Catherine Maumi, professeur, ENSA Grenoble

Étienne Ostiguy, architecte, Montréal
Sophie Paviol, maitre assistant, ENSA Grenoble

Sébastien Roy, Département d'informatique et de recherche opérationnelle, Université de Montréal

Clotilde Simond, Université de Paris 3 (Sorbonne Nouvelle), Université de Paris 7 et Université de Metz

Bruno Queysanne, chercheur, MHA, ENSA Grenoble

Françoise Very, chercheur MHA, ENSA Grenoble

www.medialabAU.umontreal.ca

Œuvre Durable

L’Observatoire universitaire de la vulnérabilité, de la résilience et de la reconstruction durable (Œuvre Durable)  est une équipe de recherche interuniversitaire dédiée à l’étude et à l’analyse de la vulnérabilité, de la résilience et de la reconstruction durable.

Alertée par les perturbations majeures affectant nos milieux de vie (catastrophes naturelles et changement climatique / conflits sociopolitiques / menaces pesant sur les équilibres économiques en place), l’équipe Œuvre Durable propose une analyse des milieux de vie à la lumière des approches théoriques et empiriques liées aux concepts de la vulnérabilité et de la résilience.          

Œuvre Durable poursuit trois objectifs principaux :

  • Analyser la complexité des interactions entre les facteurs de vulnérabilité urbaine et leurs impacts sur les milieux de vie.
  • Étudier les mécanismes de résilience adoptés et/ou élaborés par les communautés et identifier les conditions nécessaires à la mobilisation de telles stratégies.
  • Déterminer les actions, existantes ou potentielles, à mettre en place pour réduire la vulnérabilité et accroître la résilience des populations.

Membres :
Dr. Gonzalo Lizarralde (École d'architecture, UdeM, chercheur principal)
Dr. Kevin Gould (Dept. De Géographie, Université Concordia, collaborateur)
Prof. Colin Davidson (École d'architecture, UdeM, co-chercheur)
Dr. Lisa Bornstein (School of Urban Planning, Université McGill, co-chercheur)
Dr. Isabelle Thomas Maret (Institut d'urbanisme, UdeM, co-chercheur)
Dr. Christopher Bryant (Dept. De Géographie, UdeM, collaborateur)
Dr. Danielle Labbé (Institut d'urbanisme, UdeM, co-chercheur)

www.grif.umontreal.ca/observatoire/

Groupes associés

Centre Canadien d’Architecture (CCA)

Le CCA (Centre Canadien d'Architecture) est sans contredit la principale source d'enrichissement, tant pour l'École que pour la communauté architecturale de Montréal, voire même de l'Amérique en général.

Dans le cadre d'une entente CCA/Université McGill/Université de Montréal, le CCA accueille les professeurs-chercheurs et les étudiants diplômés pour des séminaires universitaires ou des travaux individuels ; un accès à des archives est même possible dans ce cadre. Les expositions et conférences de haut calibre organisées par le CCA sont fréquentées régulièrement par tout le personnel de l'École. Le Jardin du CCA est d'ailleurs l'œuvre d'un professeur honoraire de l'École, Melvin Charney, et c'est avec fierté que nous comptons le fondateur du CCA, Madame Phyllis Lambert, comme professeure associée.

www.cca.qc.ca

iACT - Institut Arts Cultures et Technologies

L’iACT se donne pour mandat de réunir des créateurs-chercheurs de l'Université de Montréal de différents domaines (informaticiens, artistes visuels, designers, musiciens, architectes et cinéastes) dans le but de travailler, au sein d’une équipe transdisciplinaire, à la recherche de formes nouvelles de création médiatique.

Directeur
Jean Piché (Musique)

Chercheurs principaux 
Olivier Asselin (Histoire de l’art et études cinématographique)
Paolo Bellomia (Musique)
Luc Courchesne (Design industriel)
Michel Duschesneau (Musique)
Irena Latek (Architecture)
Brian Massumi (Communications)
Tiiu Poldma (Design d’intérieur)
Sébastien Roy (DIRO)
Caroline Traube (Musique)
Zack Settel (Musique)

www.iact.umontreal.ca

i-Rec, Information et recherche pour la reconstruction

i-Rec est un groupe de recherche international qui a pour mandat l'étude des sujets liés à la reconstruction après des catastrophes naturelles. Par l'intermédiaire du réseau Internet, i-Rec permet l'échange d'informations entre ses membres pour contribuer au développement des connaissances en lien avec les activités de construction en situation de crise, en particulier après des désastres dans les pays en voie de développement. Ayant plus de 200 membres, i-Rec organise une conférence internationale tous les deux ans et a déjà publié plus de 140 articles scientifiques. Gonzalo Lizarralde organise (tous les deux ans) le concours international i-Rec pour les étudiants d’architecture. Ce concours a déjà rassemblé 18 écoles d’architecture d'Europe, d’Amérique Latine, d’Asie et d’Amérique du Nord.

Coordonnateurs à l'Université de Montréal
Dr. Gonzalo Lizarralde
Colin Davidson

www.grif.umontreal.ca/i-Rec.htm

Institut de recherche en histoire de l’architecture (IRHA)

L'Institut de recherche en histoire de l'architecture (IRHA) est une organisation à but non-lucratif inaugurée en janvier 1990, suivant une entente entre le Centre Canadien d'Architecture (CCA), l'Université McGill et l'Université de Montréal. L'IRHA se compose d'un consortium de corps professoraux provenant du CCA, McGill, de l'Université de Montréal, en plus d'érudits d'autres établissements et d'acquis interdisciplinaires, intéressés à l'architecture. Les objectifs principaux de l'organisation se résument à promouvoir la recherche historique et théorique en plus d'entretenir des dialogues interdisciplinaires.

Membres réguliers de l’IRHA 
Georges Adamczyk 
Denis Bilodeau
Anne Cormier 
Jean-Pierre Chupin 
Jacques Lachapelle 
Irena Latek (directrice de l’IRHA de 1997-2000)
Jean-Claude Marsan