Claudine Déom se prononce sur la valeur patrimoniale des plaques d'adresse municipale

- Architecture

Les plaques d’adresses ont été imposées par la Ville de Montréal au début du XXe siècle afin de standardiser la signalisation des rues et des adresses. Ces plaques font donc partie de l’histoire de l’architecture de Montréal et sont devenues une signature graphique de la ville. Au fil des années et des rénovations, les plaques disparaissent mais certains propriétaires restent soucieux de les conserver. Claudine Déom souligne l’importance des gestes de conservation du patrimoine faits par certains citoyens.

Lire l’article dans La Presse.